<< Page Précédente :: Page suivante >>

....................................................

20 janvier 2007 dans le parc de la maison de l’environnement une coccinelle escalade une tige de framboisier, une première fleur de perce-neige est apparue dans la pelouse, les châtons de noisetiers se balancent sous la brise.
N’hésitez pas à nous faire part de vos observations insolites, cet hiver est vraiment spécial
Pour ceux qui s’intéressent aux oiseaux, chaque semaine sera présentée une espèce qui fréquente les mangeoires. Le verdier ouvrira le bal. Cet oiseau qui passe souvent inaperçu pendant la belle saison, est un des hôtes les plus réguliers des stations de nourrissage. Le tournesol l’attire tout particulièrement, et vous pourrez facilement observer son comportement souvent querelleur et apprendre à distinguer les mâles des femelles dans les bandes qui se pressent à la mangeoire.Sachez toutefois que cette année le nourrissage ne se justifie pas vraiment.

Pour visualiser la vidéo sur le verdier cliquez ici

Pendant que les cerfs et les biches se remettent doucement des émotions du brame, dans les prairies et les forêts s’épanouissent : clytocibes, agarics, chanterelles, mousserons , bolets et russules,… en attendant les pieds bleus…

S’émerveiller sur les derniers vols du paon du jour juste avant que ce papillon rentre dans son sommeil hivernal dans un grenier, dans une grange désaffectée, dans un arbre creux ou encore dans votre cave.

paon du jour

Il faudra maintenant attendre le printemps pour revoir l’activité de ce paon et pour observer ses premières pontes sur les feuilles d’orties.

Le froid arrive et annonce la migration des oiseaux du nord. Vous aurez pu observer depuis août certains oiseaux migrateurs commencer leur long trajet hivernal. Il est dorénavant possible d’observer de petits groupes de grues cendrées, ces grands oiseaux volants, pattes et cou tendu. Lever les yeux de jour comme de nuit… à la campagne comme à la ville…elles sont là.

vol de grues

Ne soyez pas impatient, attendez que l’hiver soit passé pour vider vos nichoirs.
En effet, de nombreux squatters opportunistes auront rapidement emménagé dans ces nids recyclés en lit d’hiver. Loirs, lérots, muscardins ou divers insectes occupent sûrement à l’heure actuelle les nichoirs à oiseaux installés. Certains de ces locataires préparent peut-être déjà leur lit d’hiver.

<< Page Précédente :: Page suivante >>