Rubrique : La nature au fil des mois...

:: Page suivante >>

Les hirondelles, sittelles, chardonnerets et autres sympathiques oiseaux se font voir et entendre aux alentours de la Maison de l’Environnement de Vaudigny…

Et chez vous ? Autour de votre école ? Sur les ENS ? Qu’avez-vous pu observer et entendre ?

N’hésitez pas à nous faire partager par le biais du cybercarnet de votre classe, vos observations et vos photos si vous en avez.

Il y a quelques semaines, nous avons observé les premières pontes de grenouilles rousses dans les mares de la maison de l’environnement.

Les têtards sont maintenant visibles.

pontes de grenouilles rousses

Pontes de grenouilles rousses

Crapauds communs, grenouilles rousses, tritons palmés et salamandres sont sur le chemin des étangs.
Les opération de sauvetage amphibiens qui ont commencé début mars se poursuivent jusqu’à mi-avril.
Pour en savoir plus sur cette opération et consulter l’évolution du nombre d’amphibiens sauvés, cliquez ICI.
N’hésitez pas à nous faire part de vos observations, notamment celles concernant les amphibiens écrasés sur les routes.

Et voilà, c’est l’automne : les pluies arrivent, les températures baissent et les oiseaux migrateurs passent en nombre.


Photo : V. Kalan

Peut-être avez-vous remarqué autour de vos fenêtres plusieurs individus de coccinelles tenter de se mettre à l’abri. Certaines ressemblent aux coccinelles habituelles : rouge avec des points noirs, mais d’autres sont noires avec des points rouges, d’autres encore sont roses… Pas de doutes, ce sont des coccinelles asiatiques sous toutes leurs formes. Cette coccinelle a été importée en 1982 et commercialisée en 1995 à des fins de lutte biologique. Des naturalistes suivent son expansion depuis plusieurs années. Son expansion s’est accompagnée d’une régression de plusieurs espèces de coccinelles indigènes. Entrant directement en compétition avec les espèces indigènes pour la nourriture et l’espace, elle est également capable de se nourrir des larves des autres espèces.

Vous trouverez tous les renseignements (présentation, carte d’expansion, etc…) concernant cet insecte sur le site suivant :
http://pagesperso-orange.fr/vinc.ternois/cote_nature/Harmonia_axyridis/index.htm

Vous pouvez faire part de vos observations en téléchargeant le formulaire de saisie.

Bonne prospection.

  • A Champigneulles le réveil a sonné pour les amphibiens

    ...........................

  • Les mammifères hibernants ne sont pas en reste, un premier hérisson écrasé a été observé en milieu de semaine sur une route du Saintois.
  • Du côté des insectes, dernier à se montrer à l’automne, le paon du jour est encore le premier papillon à se manifester à la maison de l’environnement à Vaudigny.

  • Première observation ce midi près des crocus…......

    :idea: Si vous ne l’avez pas fait cet automne, pensez à mettre des bulbes dans vos pelouses et vos prairies. Crocus, perce-neige, jonquilles… autant de fleurs qui s’installent facilement, se multiplient toutes seules, si vous choisissez les moins sélectionnées, et permettent aux premiers insectes de trouver pollen et nectar, mais il faudra attendre jusqu’en septembre pour les mettre en terre.

  • A la mangeoire, ça ne se bouscule pas beaucoup, mais les étourneaux sont très amusant à regarder et, quand on les observe de près, sont de beaux oiseaux.

....................................................

20 janvier 2007 dans le parc de la maison de l’environnement une coccinelle escalade une tige de framboisier, une première fleur de perce-neige est apparue dans la pelouse, les châtons de noisetiers se balancent sous la brise.
N’hésitez pas à nous faire part de vos observations insolites, cet hiver est vraiment spécial
Pour ceux qui s’intéressent aux oiseaux, chaque semaine sera présentée une espèce qui fréquente les mangeoires. Le verdier ouvrira le bal. Cet oiseau qui passe souvent inaperçu pendant la belle saison, est un des hôtes les plus réguliers des stations de nourrissage. Le tournesol l’attire tout particulièrement, et vous pourrez facilement observer son comportement souvent querelleur et apprendre à distinguer les mâles des femelles dans les bandes qui se pressent à la mangeoire.Sachez toutefois que cette année le nourrissage ne se justifie pas vraiment.

Pour visualiser la vidéo sur le verdier cliquez ici

:: Page suivante >>